Samedi 30 janvier 2016

11H00 – LECTURES

MÉDIATHÈQUE

De l’autre côté : extraits de récits de vie d’immigrés en France à partir des années 1920

CLAUDE FOSSE – comédienne, association Langage Pluriel.

Le temps d’une lecture, être  l’immigré, l’étranger. Entendre les causes des départs, écouter les récits des voyages, voir, par ses yeux, le pays d’accueil et ses habitants, découvrir les regards surpris, indifférents, empathiques ou ceux qui rejettent.

Jean Darot, des éditions Parole, présentera la collection « Le temps d’apprendre » (dernier titre paru « 100 recettes immigrées, la cuisine transmise dans les familles d’ici ou d’ailleurs »).

Entrée libre

14H00 – PROJECTION – JE LUTTE, DONC JE SUIS

CINÉ TOILES

« De Grèce et d’Espagne, un vent du sud souffle contre la résignation. »

de Yannis YOULOUNTAS – 1H20- France – 2015- Documentaire

EN PRESENCE DU REALISATEUR

Dans les villes et les campagnes, dans les îles et les montagnes, de Barcelone à Athènes et d’Andalousie en Crète, au cœur des luttes et des alternatives en actes, des femmes, des hommes, mais aussi des enfants affirment leur courage de résister et leur joie de créer. Un voyage palpitant en musique, en terres d’utopie, qui repousse les nuages du pessimisme.

17H00 – PROJECTION – EZ KURDIM – JE SUIS KURDE

CINÉ TOILES

de Nicolas BERTRAND et Antoine LAURENT – 59’ – France – 2012 – Documentaire

Ez-Kurdim-Documentaire

Un voyage, porté par un poème de Musa ANTER, dans le Kurdistan turc d’aujourd’hui. Autour de trois femmes, deux Kurdes et une Turque, les histoires se succèdent et dressent peu à peu le portrait d’un peuple, dans toute sa diversité et son unité, son courage et sa soif de paix. Le portrait de ceux pour qui « Résistance était l’autre nom de la vie ».

DEBAT avecNürsel KILIçresponsable internationale du Mouvement des Femmes Kurdes et Sylvie JAN – Présidente de l’Association France –Kurdistan.

Entrée séance 5€*

 

21H00 – MUSIQUES DU MONDE KAREYCE FOTSO

CENTRE CULTUREL RENÉ CHAR
Née au Cameroun, elle commence à chanter dans les cabarets de Yaoundé, où elle se fait remarquer par sa voix puissante, originale, teintée d’un voile légèrement éraillé issu du blues et de la tradition africaine. Un pied dans la culture de ses ancêtres et l’autre dans le monde moderne, Kareyce Fotso chante la douleur, la vie quotidienne et la dignité des femmes africaines.

Entrée de 18€ à 6€

 

* 1€ reversé au Collectif